Au début il y a une maison vide qui attendait au bout d’un chemin que quelqu’un la réveille de son trop long sommeil.

Il y avait aussi une collaboration avec un artiste peintre anversois qui s’annonçait prometteuse et les retrouvailles avec Joachim qui avait accompagné mes premiers décors.

Pour la maison de Damien, artiste peintre diagnostiqué bi-polaire, j’ai proposé un intérieur entièrement chiné. Une juxtaposition hétéroclite d’époque, de matières, d’influences et de valeurs. Comme une collection d’objets qui aurait du sens à leurs yeux et auraient le pouvoir de protéger la famille qui avait décidé de les faire cohabiter.

Le hangar vide s’est transformé en atelier d’artiste avec châssis anciens ouverts sur la nature.

La maison /

La cuisine n’existait plus, j’ai pensé au bois et au réconfort qu’il apporte.

/ Chambre Damien & Leila et couloir

/ Le salon

/ la chambre d’Amine

Piet Raemdonck qui a peint les tableaux du film et nous a permis d’utiliser certaines pièces de son atelier.

Laisser un commentaire